Accueil > Articles /Jardinage > Jardiner en juillet

Jardiner en juillet

Dernière mise à jour le 21/09/2017.

Juillet est le mois idéal pour passer du temps au jardin autrement qu'en travaillant. Il est enfin possible de redécouvrir les joies de la chaise longue ou du hamac après un printemps laborieux. Cependant, nous avons pensé à ceux qui ne se contenteront pas de regarder pousser leurs fleurs ! Voici donc un mémo des travaux à réaliser en juillet.

Belles floraisons estivales

C'est le moment de s'émerveiller des floraisons abondantes des dahlias, rosiers, agapanthes, achillées, phlox, sauges... Restons cependant attentif(ve) au bien-être des plantes et des rosiers : le sécateur permettra de couper les fleurs fanées, pour encourager une deuxième floraison.

Mais c'est surtout l'arrosage qui deviendra stratégique à cette période. Si vous n'en avez pas encore fait l'acquisition, c'est le moment de réfléchir à l'achat d'un collecteur d'eau de pluie qui vous rendra de grands services. Les règles d'or de l'arrosage sont : arroser à la fraîche (tôt le matin ou tard le soir), ne pas mouiller le feuillage (car cela favorise l'apparition de maladies) et enfin préférer des arrosages copieux à des arrosages fréquents, sauf bien entendu pour les jeunes plants et semis.

A propos de semis, justement il n'est plus temps désormais de les réaliser, sauf en prévision du printemps prochain. Dans ce cas, c'est le bon moment pour réaliser les semis de giroflées, de myosotis, de pensées ... Si votre jardin manque de couleurs, vous aurez recours aux potées de pélargoniums, impatiens ou surfinia, proposées par les horticulteurs tout l'été. Cette solution, plutôt onéreuse, ne peut permettre à elle seule de fleurir tout un jardin. Cependant il faut parfois en user lorsque des massifs se trouvent dégarnis après les floraisons printanières, et si le temps a manqué pour les semis au moment du printemps.

Halte aux maladies et ravageurs !

Magnifiques rosier de couleur rose

Certaines plantes comme les rosiers, les plants de tomate, sont sensibles aux maladies et aux attaques de ravageurs : oïdium, pucerons... Il existe des solutions bio faciles à adopter et que nos grand-mères ne renieraient pas. Ainsi vous pouvez utiliser le bicarbonate de soude, un excellent fongicide, en solution à pulvériser sur les feuillages pour lutter contre les champignons.

Contre les pucerons, les cochenilles, les araignées rouges, les aleurodes et les maladies des plantes en général, le savon noir fait des miracles. Préparez une solution dans un pulvérisateur, en mettant une cuillère à soupe de savon noir dans un litre d'eau. Enfin, si vous trouvez dans la campagne environnante de la prêle, préparez le purin de prêle qui a la propriété de stimuler les capacités de défense des plantes contre les maladies, et en outre, a également un effet répulsif sur les limaces, les pucerons.... Utilisez un vieux seau pour faire macérer les plantes dans de l'eau de pluie une quinzaine de jours, puis filtrez et mettez dans un pulvérisateur.

Au potager...

Plan de tomates au potager

Voici quelques semis à réaliser au potager en juillet : chicorée, choux d'hiver, choux-fleur, brocoli, cresson, fenouil, haricot, laitue à couper et laitue d'hiver, mâche, navet, pois, oignon. Si vous avez de beaux choux-fleurs au potager, c'est sans doute le bon moment pour casser les feuilles afin de les rabattre sur le chou.

Vous prévoyez de partir en vacances et craignez que vos plantations ne souffrent de la soif en votre absence ? Une première solution consiste à réaliser un paillis autour de chaque plant, de façon à retenir l'humidité naturelle. Prévoir une entraide entre voisins peut également être une bonne solution, à condition de bien s'entendre et de ne pas partir en même temps ! Nous vous proposons de lire également notre article consacré à l'arrosage des plantes et du jardin pendant les vacances.

Les confitures des fruits du jardin

Réaliser ses confitures maison avec des groseilles, des abricots et d'autres fruits d'été

La plupart des heureux propriétaires de jardin possèdent au moins une variété de fruits à confiture : groseilles, framboises, fraises, prunes, rhubarbe, cerises... On réserve les plus beaux fruits pour les déguster frais, et les fruits trop mûrs ou moins beaux peuvent servir à la confection de délicieuses confitures. D'ores et déjà, si vos pieds de tomates semblent partis pour ne vous donner qu'une récolte tardive, ne vous désespérez pas car vous ferez de la confiture de tomate verte à la fin de l'été.

Le secret d'une bonne confiture, c'est tout d'abord une stérilisation optimale des pots. Avant de les remplir, stérilisez vos pots et leurs couvercles dans votre autocuiseur, ou en les faisant bouillir longuement dans une casserole. La préparation de la confiture à l'ancienne nécessite de bonnes connaissances et une bassine à confitures en cuivre, mais même en l'absence de tout cela vous ferez de simples mais bonnes confitures. Utilisez une grande casserole ou sauteuse anti-adhésive, du sucre spécial confiture. Dosez moitié sucre, moitié fruits, portez à ébullition en remuant avec une cuillère en bois.

Une fois la confiture versée dans les pots, fermez-les soigneusement et renversez-les, couvercle vers le bas. Votre pot sera ainsi hermétiquement fermé. Si cela n'a pas bien fonctionné ou pour plus de sécurité, stérilisez vos pots dans l'autocuiseur ou dans une casserole d'eau bouillante.

Boutures du mois de juillet

Vous avez peut-être l'habitude de pratiquer les boutures dites "aoûtées" à la fin de l'été, mais dès juillet il est possible de bouturer les rhododendrons, les camélias et tous les arbustes dont la floraison printanière est déjà terminée. Utilisez un sécateur bien tranchant, de façon à faire une coupe très propre, au dessus d'un oeil et en biseau. Choisissez une tige feuillue sur laquelle vous ne laisserez que deux feuilles (pour limiter l'évapotranspiration). Trempez la base de votre tige dans de l'hormone de bouturage, vendue en jardinerie, qui favorise l'arrivée des racines. Puis installez votre tige dans un bon terreau que vous maintiendrez humide. Il est possible également de réaliser des boutures en laissant une tige dans de l'eau, mais cette technique est plus aléatoire. Un truc de grand-mère à essayer : additionner l'eau des boutures de quelques feuilles de saule pleureur. Enfin, une autre solution consiste à mettre les tiges à bouturer dans un seau rempli de sable très humide.

Le bouturage est à la portée des débutants et permet de multiplier à peu de frais les variétés achetées, de façon à réaliser des échanges sur les marchés aux plantes ou avec ses voisins, ou tout simplement pour étendre ses propres massifs !

Belles balades à la campagne

Juillet est également le mois où la campagne se pare de coquelicots et de bleuets dansant au milieu des blés. Pour ne pas manquer ce spectacle, il faut prévoir votre virée à la campagne dès le début juillet, avant les moissons ! Cela dit, le ballet des moissonneuses batteuses ne manque pas non plus d'intérêt, tout comme les belles fêtes de la moisson qui sont organisées une fois le travail terminé. Et si vous avez vraiment envie de vous mettre au vert, lisez notre article sur les vacances au vert pour pas cher.


Au jardin aujourd'hui :

Dicton du jour :

" "

Calendrier lunaire

La parole est à vous !

Quelles sont vos astuces de jardinage pour le mois de juillet ? Racontez-nous vos expériences. Quelles sont vos floraisons de juillet préférées ? Parlez-nous de vos réussites et de vos astuces pour jardiner bio. Sans oublier vos recettes de confitures qui seront les bienvenues...

Voir aussi...

Vous aimerez aussi + d'articles sur le thème /Jardinage

 

Publicité

Le signe Astro

Les prénoms à fêter


A lire

Recettes & astuces

Ecards

Cartes virtuelles