Comment leur faire aimer la lecture

Article édité le 20/06/2018

Vous avez envie d'encourager votre enfant à apprécier la lecture ? C'est un objectif louable qui va l'aider dans sa vie professionnelle et personnelle. Voici quelques conseils et astuces pour y parvenir.

Dès le berceau

Il n'est jamais trop tôt pour acheter le premier livre de bébé. Ce sera un livre en tissu ou en plastique souple, que bébé pourra prendre en main et manipuler. Vous lui lirez les quelques mots qui illustreront les images et ce premier contact avec le livre sera un acquis précieux. Optez sans hésiter pour le livre de bain, à lui mettre entre les mains chaque jour au moment de la douche !

De 10 mois à 3 ans

Bébé lit une belle histoire avec son papa
Photo by Daniela Rey on Unsplash

Très vite, le rituel du coucher inclura la lecture d'un livre adapté à l'âge de l'enfant. Ce moment complice et câlin deviendra incontournable pour le bambin qui associera le plaisir de la lecture avec l'affection de l'adulte. A cet âge-là, les livres les plus appréciés sont :

  • les livres d'images montrant des animaux
  • les petites histoires très courtes
  • les livres avec des comptines et chansons, qui vous feront chanter autant que lire, pour le plus grand plaisir de votre enfant.

Nul besoin d'avoir une belle voix, l'entrain suffit !

De 3 ans à 5 ans

Faire la lecture à un enfant

L'enfant qui va à l'école maternelle commence à reconnaître quelques mots dans les livres que vous lui lisez. Laissez cependant le soin aux enseignants d'apprendre à lire à votre enfant. Pour vous, la lecture partagée avec l'enfant doit rester un moment de plaisir.

Entre 5 et 7 ans

Vient ensuite le moment où l'enfant commence réellement à savoir lire. Lors de la lecture du livre, le soir avant de se coucher, l'enfant parvient à reconnaître des mots familiers. Souvent, avant même de savoir lire, il est capable de réciter par cœur des passages de ses livres préférés : c'est la preuve que sa mémoire travaille ! Montrez-lui votre grande fierté et soyez enthousiaste face à ces prouesses.
Lorsque l'apprentissage de la lecture est finalement acquis, il est préférable de continuer quelques temps encore les séances de lecture à deux. L'enfant a besoin de temps pour pouvoir se passer complètement de votre aide et le découragement pourrait survenir si vous lui refusiez votre soutien.

Lecture autonome

Jeunes filles lisant un livre

Lorsque l'enfant est devenu parfaitement autonome et peut lire sans aucune aide, l'important est de lui fournir de quoi satisfaire sa curiosité et sa soif de nouveauté. C'est à ce moment-là qu'il convient de proposer à l'enfant un choix renouvelé de livres. Un abonnement à la bibliothèque est alors indispensable. N'hésitez pas à laisser à l'enfant la possibilité de choisir des BD ou des lectures que vous jugez futiles ; il suffit d'assortir cette permission de l'obligation d'alterner avec un vrai livre. Demandez conseil aux bibliothécaires qui connaissent les goûts des enfants et adolescents et qui savent si le contenu d'un livre est adapté au jeune public. Vous trouverez également une sélection des meilleurs livres pour la jeunesse sur le site la joie par les livres, édité par la BNF.

"Plus d'écran après 20 h !"

Le rituel du coucher instauré dès le plus jeune âge encourage l'adolescent à conserver l'habitude de ne s'endormir qu'après avoir lu un ou deux chapitres. Cela revient souvent à limiter l'accès à la télévision et aux écrans qui captent l'attention des plus jeunes. Vous pouvez édicter la règle suivante : "après 20 h, plus d'écran". Qu'il s'agisse de l'ordinateur, des jeux vidéos, de la TV ou du téléphone portable, exigez que l'on éteigne tout à partir d'une certaine heure. Ne permettez que l'on déroge à cette règle que le week-end et les vacances scolaires.

L'heure du coucher

A l'âge où les enfants aiment à réclamer le droit de se coucher plus tard, réagissez de façon à ce que la lecture devienne pour l'enfant une bonne façon d'obtenir un "petit rab". Lorsque vous surprenez l'enfant à avoir dépassé l'heure à laquelle il est censé dormir, ne réagissez pas de la même façon selon qu'il lise dans son lit ou qu'il se consacre à une autre activité. Montrez-lui que reculer l'heure de dormir pour finir son chapitre sera toléré beaucoup mieux que toute autre entorse à la règle !

Les films et les livres

Enfant regardant la TV

Nombreux sont les succès de la littérature pour jeunesse que l'on peut retrouver dans une adaptation cinématographique (Harry Potter, Percy Jackson...). Voici une astuce pour faire lire les pré-adolescents et les adolescents : ne leur faites découvrir le film que lorsqu'ils auront lu le livre original ! Leur motivation n'en sera que plus grande à découvrir le livre et ce sera l'occasion d'un comparatif intéressant entre le livre et le film.

Pour conclure, montrez l'exemple vous-même en lisant et parlez de vos lectures avec les enfants, à table par exemple. C'est le meilleur moyen de faire de la lecture un engouement durable au sein de la famille.

Envie de vous investir davantage ?

Vous avez du temps et l'envie de vous investir dans une action utile et valorisante ? Devenez lecteur bénévole avec l'association "Lire et faire lire".

Auteur : Sylvaine Garderet  Suivre Sylvaine Garderet sur Facebook  Suivre Sylvaine Garderet sur Twitter

Voir aussi...

Vous aimerez aussi + d'articles sur le thème /Evenements culturels



Donnez votre avis sur cet article :


Nom
Titre
Commentaire
Pour valider votre commentaire, cliquez dans la case ci-dessous :

Commentaires sur cet article : 32 commentaires

souvenir

Cela me rappelle qu'un jour ma fille m'a avoué que longtemps elle avait le sentiment de m'entourlouper avec l'heure du coucher parce qu'elle a avait une lampe de poche sous sa couette pour lire un bouquin (comme sur la photo qui illustre l'article). En réalité je savais très bien qu'elle le faisait mais je faisais comme si de rien n'était, pour lui laisser ce délicieux sentiment de braver l'interdit :-)

Posté le : 26/01/2015 13:01:03 - Par : Mina

en réponse à Nathan et Bourricat

Nathan, utopique en effet, mais en tant que parents il faut toujours conserver en soi l'idée que ces efforts que l'on poursuit ne sont jamais perdus (il en reste quelque chose !).

Bourricat : il est certain que la réussite dépend aussi des enfants et tous ne sont pas réceptifs de la même manière. Mais au moins avez-vous essayé et il ne faut pas penser que cela a été fait pou rien. Il en a forcément résulté quelque chose, même si ce n'est pas visible immédiatement. Parfois certains déclics ont lieu avec retard et puisent leur origine dans l'enfance.

Posté le : 26/01/2015 12:01:17 - Par : La rédaction lemagfemmes.com

apprentissage

juste mais un peu utopique quant aux pré ados

Posté le : 24/01/2015 14:01:10 - Par : Nathan

pas toujours

J'ai fait tout ce que vous préconisez et je suis passionnée de lecture. Ma fille lit, mes deux garçons ne lisent pas...

Posté le : 20/01/2015 09:01:49 - Par : Bourricat

Bravo

Le goût de lecture est un merveilleux cadeau !

Posté le : 01/09/2014 17:09:27 - Par : Florianne

lecture

C'est un sujet important. Les enseignants rêvent que les parents prennent cet objectif de faire aimer la lecture au sérieux ! Mais beaucoup de gens ne mesurent pas l'importance que cela a. Ils veulent que leurs enfants réussissent leurs études mais ne se rendent pas compte qu'aimer lire, y compris des livres amusants, des journaux, des bd, etc..., développe l'intelligence, la mémoire, la capacité d'apprentissage.

Posté le : 31/07/2014 10:07:49 - Par : Une prof

Il faut lire

Lire c'est vivre! Très bien pour l'article!

Posté le : 08/09/2013 12:09:14 - Par : Rôla

Journée importante

Bonjour: merci pour cet article très intéressant qui devrait intéresser beaucoup de personnes . Je vous souhaite un bon dimanche

Posté le : 08/09/2013 07:09:23 - Par : Delage

SAVOIR LIRE ECRIRE

Bénévole dans une association pour aider des personnes en difficultés de lecture et d' écriture, j'ai pu constater à travers cet article et les commentaires que TOUS et TOUTES sommes conscient(e)s de l'importance de ces apprentissages. En effet, du fait de notre monde compétitif et sans compassion pour les plus faibles, savoir lire et écrire impliquent une meilleure prise en charge de leur vie, de leurs implications dans le monde du travail et dans le privé. J'ai rencontré une dame , la cinquantaine passée qui ne pouvait avoir le respect des siens car elle avait accumulé des retards et des lacunes dans sa formation. Consciente de ses difficultés,elle a demandé à être encadrée pour rattraper ses lacunes. Depuis 8 mois que je la suis, elle s'est énormément améliorée et entre en compétition avec sa fille qui est au collège.Le fait de pouvoir contrôler son environnement grâce à ses efforts, elle a reconquis son estime et l'estime des autres. Lire et écrire, c'est avoir droit de regard sur ce qui se passe autour de soi et pouvoir agir.Vouloir aider c'est faire acte de civisme mais aussi occuper son temps à bon escient. Merci à ceux et celles qui donnent de leur temps pour faire avancer les choses et que notre société soit un peu plus humaine.

Posté le : 05/09/2013 23:09:27 - Par : JEANNINE BRAIK

plus de bénévoles stp

Les associations ont besoin de volontaires.

Posté le : 13/08/2013 12:08:22 - Par : Ludivine

Journée importante

Merci dromadaire pour cet article très important.

Posté le : 08/09/2012 03:09:43 - Par : Delage

Egalité pour tous !

Très bon article.mais je me demande d´abord...comment peut-on faire pour tous ceux qui crient famine!!?? bisous à tous.

Posté le : 09/09/2011 20:09:08 - Par : elda reyes

Parfait

Comme d'habitude un article complet:rien à ajouter;ah si;article que tout le monde devrait lire.

Posté le : 08/09/2011 01:09:49 - Par : Delage

Je réponds à marmotte

Je trouve que vous avez raison de vouloir vous engager auprès des enfants. Si vous ne pouvez pas vous déplacer, eux le peuvent peut-être. J'espère que sur internet vous trouverez des associations qui vous mettront en relation avec des enfants qui ont besoin de soutien.

Posté le : 07/09/2010 17:09:57 - Par : Lulu

Peu de commentaires à ce jour : surprenant

Peu de réactions à cet article, alors que cela me tient à cœur ; en effet , je n'arrive pas à comprendre comment 15% des enfants entrent en classe de 6ème sans savoir lire et écrire. Il est impossible de suivre des cours en étant illettré alors pourquoi ? Pas la peine d'entrer en 6ème dans de telles conditions alors pourquoi ces enfants ne sont-ils pas pris en charge jusqu'à ce qu'ils savent lire . Je suis convaincue qu'il n'y en a aucun d'irrécupérable ; il suffit juste que des adultes y passent leur temps. et c'est sûrement là que le bas blesse car dans notre société , personne n'a le temps et je rectifie toujours : personne ne veut prendre le temps . Mais après quoi courent-ils ? comme le racontait si bien Raymond Devos . Les circonstances de la vie ont fait que je n'ai pas pu être institutrice comme je l'ai toujours rêvé ; aujourd'hui , je ne travaille plus à cause d'une maladie inconnue des médecins alors du temps , j'en ai mais je ne peux rien faire . en fait , si : je pourrais apprendre à lire à un enfant (j'ai toujours eu beaucoup de patience ) ; mon gros problème est que je ne peux pas sortir de chez moi pour cette activité bénévole et qui donnerait un sens à ma vie : je serai si heureuse d'apprendre à lire et à écrire à un enfant . dans la vie , on ne peut pas se débrouiller seul sans avoir acquis ces deux bases . Lire permet aussi et surtout de s'évader . J'ai connu mon grand-père analphabète (il n'est pas allé à l'école ) et aujourd'hui - pas à mes 20 ans car je ne réalisais pas ma chance - je suis finalement fière de savoir lire , d'avoir fait des études de droit , d'avoir passé six concours ( et les avoir eus ) pour trouver du travail à la capitale ... quand je pense à ma p'tite soeur , victime d'un grave harcèlement moral , à un moment donné , il faut pouvoir se défendre pour que la situation s'arrête et il en faut des notions ( de droit , de procédures administratives etc )= un combat extrêmement difficile , d'autant qu'il faille savoir lire , écrire , comprendre les choses etc si vous pouviez faire un article sur ce sujet ( cela n'apaisera sans doute pas ma colère face à de tels agissements ). La vie n'est faite que d'épreuves et si en plus , on ne sait pas lire , je trouve que c'est pire que tout . merci de m'avoir lue .

Posté le : 07/09/2010 08:09:18 - Par : marmotte

TRÈS BON ARTICLE ,LA LECTURE C'EST LE BIEN LE PLUS PRÉCIEUX DU MONDE

Posté le : 06/09/2010 02:09:08 - Par : maria Clementina

100/100 ok

Seulement enfant 10/12 ans chez moi
j'ai 76 ans et ne sors plus

Posté le : 01/09/2010 16:09:31 - Par : nicole pauly

L'article est très important il m'a permis de savoir la définition exacte des deux mots analphabétisme et illettrisme.

Posté le : 01/09/2010 15:09:14 - Par : ndèye khady diallo

Il est important de transmettre la passion de la lecture à ses enfants. C'est un merveilleux cadeau très utile et qui ne nous coûte rien, en plus !!!!

Posté le : 27/08/2010 20:08:21 - Par : bendiie

Mon expérience

Ma fille ainée a continué longtemps d'apprécier le moment de la lecture à deux avec moi, sa maman, alors qu'elle savait pourtant lire seule. D'ailleurs à l'heure actuelle, à 9 ans, il lui arrive de quitter son lit et son livre pour venir écouter l'histoire que je lis à sa petite sœur de 5 ans, alors que ce sont des livres qu'elle connait par cœur (c'était les siens avant) !

Posté le : 19/08/2010 14:08:51 - Par : Lucie

Een réponse à Marianne

Votre fils a probablement tellement bien associé la lecture à votre présence affectueuse qu'il tente de vous convaincre qu'il aura besoin de vous encore et toujours pour lire un livre. Sa réaction semble donc normale et il n'y a pas d'inquiétude à avoir.
Autre hypothèse, il attend d'être très à l'aise pour vous faire la surprise. Il est probable que cela se débloquera rapidement après la rentrée scolaire !

Posté le : 19/08/2010 14:08:57 - Par : La Rédaction de Dromadaire.com

début de lecture

Mon fils (6 ans) sait déchiffrer plein de mots, mais avec moi il n'a jamais envie de le faire ! Je ne le pousse pas mais je trouve dommage qu'il ne veuille même pas lire un mot dans un titre par exemple. Il veut que ce soit toujours moi qui lit tout. Que me conseillez vous ?

Posté le : 17/08/2010 16:08:35 - Par : Marianne

Een réponse à Marianne

Votre fils a probablement tellement bien associé la lecture à votre présence affectueuse qu'il tente de vous convaincre qu'il aura besoin de vous encore et toujours pour lire un livre. Sa réaction semble donc normale et il n'y a pas d'inquiétude à avoir.
Autre hypothèse, il attend d'être très à l'aise pour vous faire la surprise. Il est probable que cela se débloquera rapidement après la rentrée scolaire !

Posté le : 19/08/2010 14:08:57 - Par : La Rédaction de Dromadaire.com

début de lecture

Mon fils (6 ans) sait déchiffrer plein de mots, mais avec moi il n'a jamais envie de le faire ! Je ne le pousse pas mais je trouve dommage qu'il ne veuille même pas lire un mot dans un titre par exemple. Il veut que ce soit toujours moi qui lit tout. Que me conseillez vous ?

Posté le : 17/08/2010 16:08:35 - Par : Marianne

Il est important de transmettre la passion de la lecture à ses enfants. C'est un merveilleux cadeau très utile et qui ne nous coûte rien, en plus !!!!

Posté le : 27/08/2010 20:08:21 - Par : bendiie

interessant

une retraitée qui aimerait se rendre utile !!

Posté le : 08/09/2009 14:09:56 - Par : veltsos

Publicité

Calendrier des fêtes

du 01/12 au 31/12/2018 Prénoms fêtés en décembre
du 02 au 25/12/2018 L'Avent
du 02 au 10/12/2018 Hanoukka
04/12/2018 Sainte Barbe
06/12/2018 Saint Nicolas
24/12/2018 Réveillon de Noël
25/12/2018 Joyeux Noël
01/01/2019 Nouvelle année
Le calendrier des fêtes

Le signe Astro

Guide shopping

Les prénoms à fêter