Accueil > Articles Sante > Les aliments anticancer

Les aliments anticancer

Dernière mise à jour le 14/06/2017.

Il est désormais certain que l'alimentation joue un rôle important dans l'apparition des cancers. Cette certitude est plutôt une bonne nouvelle, dans la mesure où nous pouvons agir concrètement !

Dans son ouvrage intitulé "Le vrai régime anticancer", le Pr. David Khayat met en lumière les mécanismes de l'apparition d'un cancer et explique en quoi notre alimentation joue un rôle crucial. La part de l'alimentation dans l'apparition des cancers est estimée à 20%, les autres facteurs étant le tabagisme, les hormones, les facteurs héréditaires, la pollution et les agents infectieux. Les seuls facteurs sur lesquels nous pouvons agir sont le tabagisme et l'alimentation. En agissant sur les deux, vous allez faire drastiquement baisser votre risque de développer un cancer.

Comment ça marche ?

Un organisme sain renouvelle ses cellules de façon efficace : chaque cellule nouvellement créée est la copie parfaite de la cellule qu'elle remplace. C'est dans l'alimentation que les cellules trouvent ce qui leur est nécessaire pour mener à bien ce travail de duplication et de vérification. C'est aussi dans l'alimentation que se trouvent les éléments capables de "réparer" les problèmes posés par les "perturbateurs" auxquels notre organisme est soumis chaque jour.

Pas de panique : manger sain est simple !

Ce qui est bon en général est bon aussi pour prévenir l'apparition de cancer :
♦ éviter d'être en surpoids
♦ consommer beaucoup de fruits et légumes riche pour leurs fibres et leurs antioxydants
♦ choisir de bons produits et les cuisiner soi-même
♦ éviter les chips, les aliments frits ou très grillés
♦ user et abuser des aliments magiques dont nous allons vous parler plus bas

Le mode de cuisson est crucial

Si on vous dit que la fumée et la combustion sont nocifs pour notre organisme, ça vous paraît évident. Mais vous y pensez rarement lorsque vous faites la cuisine. C'est pourtant un point crucial qu'il ne faut plus négliger :
♦ évitez tout ce qui est frit dans l'huile à très haute température. Méfiez-vous particulièrement des huiles de fritures ayant servi plusieurs fois. Si vous adorez les frites, les beignets et autres délices frits, investissez dans l'achat d'une friteuse nouvelle génération qui fonctionne avec très peu d'huile et ne la surchauffe pas.
♦ quand ça fume dans la poêle, c'est que c'est nocif. Attention à la cuisson au wok ! La température y monte très vite et le risque de faire surchauffer l'huile de cuisson plus important que dans une poêle traditionnelle.

Cancérigène, la viande ?

Si l'OMS a classé la viande rouge parmi les cancérigènes, ce n'est pas pour autant qu'il faut y renoncer complètement. Tout d'abord il convient à prendre garde au mode de cuisson utilisé, comme nous l'avons précédemment expliqué.
♦ barbecue et grillades ne devraient pas être au menu trop souvent.
♦ si une belle entrecôte saignante vous fait envie, cédez à la gourmandise une fois à deux fois par semaine, en l'accompagnant de légumes verts (brocolis). Laissez reposer la viande rouge avant consommation pour la vider du sang (qu'il faut éviter autant que possible).
♦ les charcuteries fumées ne doivent pas être consommées quotidiennement. Les saucisses, une fois par semaine seulement !

Pour cuire la viande sans danger, vous avez le choix entre :
♦ la faire saisir à feu moyen avec un peu d'huile dans une poele et la manger pas trop cuite.
♦ la faire mijoter comme c'est le cas dans de nombreuses recettes traditionnelles.

Évitez les toxiques

La pollution des aliments nous pose un sérieux dilemme : certains aliments contiennent des nutriments excellents pour notre santé tout en étant chargés en éléments toxiques. Voici quelques astuces pour ne retenir que le meilleur de ces aliments :
- les poissons carnassiers comme le saumon et le thon sont les plus pollués en métaux lourds. Il ne faut les consommer qu'occasionnellement. Préférez les poissons et fruits de mer moins pollués : la sardine, le maquereau, la daurade, le bar, les crevettes, les coques.
- fruits et légumes seront choisis de préférence bio, ou lavés très soigneusement et épluchés

Les aliments magiques

le curcuma, ail, oignon, actifs dans la lutte anti cancer

Venons-en à présent à ces aliments magiques qu'il faut absolument mettre au menu pour une prévention efficace :
♦ l'ail et l'oignon : de préférence crus, mettez-en partout !
♦ le curcuma: cette épice a des vertus anticancer étonnantes. Vous l'utiliserez pour colorer le riz, agrémenter les viandes blanches, parfumer les currys. Son effet bénéfique est accentué lorsqu'on l'associe au poivre.
♦ le jus de grenade. La grenade est le fruit le plus antioxydant connu à ce jour. Ses vertus sont multiples pour notre santé.

Vive le terroir !

Adoptez une grande variété d'aliments et tournez-vous, autant que possible, vers les bons produits de votre région. Deux intérêts à cela :
♦ les artisans produisent des aliments qui sont globalement meilleurs pour votre santé
♦ les recettes ancestrales et habitudes alimentaires de notre région natale sont adaptées à notre organisme. Savez-vous par exemple que les produits laitiers sont déconseillés aux adultes dans les régions du monde les plus ensoleillées où l'intolérance au lactose est très répandue alors que les habitants des pays du nord ont plutôt intérêt à en consommer ?

Bonnes nouvelles pour les gourmands

Voici quelques bonnes nouvelles qui vont rassurer les bons-vivants :
♦ le vin rouge est plutôt bénéfique dans le cadre d'une consommation raisonnable. C'est sa richesse en resvératrol qui en fait tout l'intérêt dans la prévention des cancers. Le vin blanc, de son côté, possède également deux antioxydants qui suscitent beaucoup d'intérêt : le tyrosol et l'hydroxytyrosol.
♦ le sucre, pas plus que ses succédanés, n'est cancérigène. En revanche l'obésité constitue un facteur de risque. Comme toujours, c'est la modération qui s'impose !
♦ si vous aimez les recettes italiennes, sachez que les tomates (y compris les tomates en boite, tomates séchées et sauces) sont bénéfiques, tout comme les câpres et les champignons
♦ les viandes blanches et les oeufs ne posent aucun souci
♦ aucun aliment n'est réellement mauvais. Il ne le devient que si vous en avez fait une habitude trop récurrente. En variant beaucoup votre alimentation, vous prenez moins de risque.
♦ le café et le thé sont plutôt des alliés dans la lutte anti-cancer. Tant que votre consommation est raisonnable, conservez vos petites habitudes !
♦ la quercetine contenue dans le cacao est bénéfique, alors accompagnez votre petit café d'un carré de chocolat noir !
♦ côté fruit, le pruneau, les mûres, les myrtilles, le cassis ont tout bon !

Spécificités hommes/femmes

Les hommes et les femmes ne sont pas concernés par les mêmes cancers. De plus, la façon dont les hormones affectent leur organisme est tout à fait différente. C'est pourquoi certains conseils sont valables uniquement pour un sexe et pas l'autre.
♦ les femmes ont tout intérêt à consommer ponctuellement du soja : il joue un rôle important dans la prévention contre le cancer du sein. En revanche les personnes déjà atteintes d'un cancer du sein ne sont pas concernées par ce conseil et doivent suivre les recommandations de leur médecin en matière de consommation du soja (qui peut être déconseillée dans certains types de cancer du sein).
♦ les femmes, sauf celles ayant une intolérance au lactose (plus répandue dans les pays ensoleillés), ont intérêt à consommer des produits laitiers.
♦ les hommes devraient éviter toute supplémentation en bêta-carotène et en vitamine E, surtout s'ils fument.
♦ les hommes, à âge adulte, devraient limiter leur consommation de produits laitiers.
♦ les hommes ont tout intérêt à consommer de grandes quantité de tomates : la tomate joue un rôle important dans la prévention du cancer de la prostate.
♦ Indépendamment de leur alimentation, les femmes peuvent également adopter deux gestes anticancer efficaces : allaiter leurs enfants et ne pas prendre de traitement hormonal de la ménopause.

Pour conclure

Les gourmets à la recherche de bons produits du terroir ne devront, finalement, pas enlever grand chose de leur alimentation pour se conformer à ce régime anti-cancer. Tout au plus feront-ils attention à rester modérés dans les quantités consommées. Mais n'oubliez pas une chose très importante : l'arrêt du tabac est la première mesure anti-cancer que vous pouvez prendre et c'est une mesure qui concerne absolument tous les cancers, pas seulement le cancer du poumon. De même, le fait de pratiquer une activité physique joue un rôle non négligeable. Enfin, pensez à inculquer aux enfants les bonnes habitudes alimentaires qui leur seront précieuses toute la vie.

Voir aussi...

Vous aimerez aussi + d'articles sur le thème Sante

 


Donnez votre avis sur cet article :


Nom
E-mail
(ne sera pas visible)
Titre
Commentaire
Pour valider votre commentaire,
écrivez les deux mots dans le champs :
Commentaires sur cet article : 12 commentaires
De : Corinne
Alimentation maladie de Lyme
La plupart des conseils anti-cancer sont applicable également pour aider les personnes atteintes de la maladie de Lyme.
- > Manger sainement nous aide à rester en bonne santé !
Cela parait évident, mais pas tout le monde l'applique pour autant.
Post le : 18/07/2017 17:07:58
De : Valérie
Les protéines
Je mange de la viande rouge rarement. Je préfère les poissons et les volailles. C'est plus sain.
Post le : 02/06/2016 12:06:28
De : Charles
Les fritures
Une bonne viande se mange grillée. Le poisson pareil
Post le : 25/11/2015 15:11:29
De : Johanne
Bon conseils.
Article très intéressant. Les
nombreux conseils et informations guideront mes choix
alimentaires.
Post le : 06/11/2015 20:11:37
De : Nicole
Bel article!
Merci pour cet article très intéressant!
Merci de nous informer et de prendre soin de notre santé !
Post le : 06/11/2015 02:11:13
De : La rédaction lemagfemmes
en réponse à Sandrine
Bonjour Sandrine,
Le livre du Professeur Khayat est, sur ce point, assez formel. Il déconseille le traitement hormonal des femmes ménopausées. Cependant il est certain que si un médecin le prescrit malgré tout à une patiente, il peut avoir de très solides raisons. De toute façon un médecin fait du cas par cas tandis que notre article énonce des principes généraux. Aussi l'avis du médecin, adapté à votre cas, sera toujours préférable. Surtout si vous avez pu instaurer un dialogue de confiance et que votre médecin vous a expliqué pourquoi il vous propose un traitement. Bonne journée
Post le : 15/09/2014 11:09:54
De : sandrine
oui mais...
il faut tout de même modéré vos propos concernant le traitement hormonal des femmes ménopausées, sachant tout ce qui a été dit à son sujet n'est pas forcément la réalité.
Post le : 14/09/2014 12:09:07
De : La rédaction lemagfemmes
merci d'avoir soulevé ces questions importantes
Vous avez bien fait de soulever cette question car nous n’avions pas pensé qu’il y avait une ambiguité entre « prévention » et « soin ». Grâce à vous nous allons préciser davantage ce point dans l’article.
Post le : 12/09/2014 09:09:13
De : La rédaction lemagfemmes
en réponse aux questions sur le soja
Bonjour,
Concernant le soja : nous vous le conseillons en prévention. En revanche, le soja n'est pas toujours conseillé pour les personnes atteintes d'un cancer du sein, et bien entendu vous devez impérativement écouter les conseils de vote médecin qui sait parfaitement ce qu'il vous faut pour une meilleure guérison. Prévention et soin sont deux choses très différentes !

« Le soja est à éviter lorsqu’on a un cancer du sein. »
Vrai et faux. Tout dépend du type de cancer du sein que l’on a. Si c’est un cancer ER moins , c'est-à-dire hormono-indépendant et donc dépourvu de récepteurs aux oestrogènes, on peut consommer du soja. Si l’on a un cancer ER plus, c'est-à-dire hormono-dépendant avec des récepteurs aux oestrogènes, il faut savoir que ces derniers peuvent être de deux sortes : Béta , ou Alpha . S’ils sont Béta, la consommation de soja n’est pas dangereuse. S’ils sont Alpha, l’arrivée de phyto-oestrogènes, par voie alimentaire, peut aider à la prolifération des cellules cancéreuses. "
Post le : 12/09/2014 09:09:07
De : prugnaud
soja et cancer du sein
J ai un cancer bilatéral des seins le soja est dangereux pour ce type de cancer. On m à déconseillé d en boire. Votre article dit totalement l inverse ??? Du coup qu elle est la vrai réalité ??? Merci
Post le : 11/09/2014 23:09:21
De : pat
CONTRADICTION
sur ce site il est dit strictement le contraire pour les effets du soja et le cancer du sein !!!http://www.aboutkidshealth.ca/Fr/HealthAZ/HealthandWellness/Nutrition/Pages/Soy-foods-in-your-diet.aspx

Post le : 11/09/2014 21:09:26
De : Delage
Magnifique article
Bonjour: merci pour ce magnifique article : il est complet et ce n'est pas moi qui pourrait ajouter quelque chose. Bonne journée
Post le : 11/09/2014 07:09:51


Publicité

Le signe Astro

Les prénoms à fêter


A lire

Recettes & astuces

Ecards

Cartes virtuelles